REGLEMENT

 

La règle de bénévolat

 

Dans le cadre des missions décidées par l'association, les membres du bureau - ou adhérents de base - agissent dans le cadre d'un bénévolat total. Leur travail au sein de cette dite association ne saurait donner lieu à rémunération ou quelconque dédommagement, notamment, en ce qui concerne les frais de déplacement, d'hébergement ou de repas.

 

Rencontres avec les enfants, les familles népalaises, les équipes pédagogiques.

 

A - Ce travail de liaisons est de l'entière responsabilité de l'équipe Népalaise, laquelle doit s'assurer :

       - du bien fondé du recrutement des enfants

       - veiller à l'assiduité de l'enfant

       - faire en sorte que l'enfant sponsorisé ne devienne pas un "privilégié" au sein de sa fratrie.

       - analyser les résultats scolaires et éventuellement proposer des solutions de soutien lorsque des difficultés apparaissent

 

B - Pour les parrains et marraines qui ont la possibilité de se rendre au Népal, la rencontre avec l'enfant aidé et avec lequel ils ont déjà eu des échanges par correspondance est évidemment souhaitable ; mais elle doit être souhaitée par l'enfant et sa famille. Nos amis Népalais sauront et auront toujours à cœur de favoriser de tels contacts.

Toutefois, ces rencontres ne peuvent avoir lieu au domicile de l'enfant qu'à l'invitation express de la famille et après avoir obtenu l'assentiment d'un animateur de l'équipe népalaise.

Lors de leur passage à Katmandu, les membres du bureau ou adhérents de base peuvent également participer à des rencontres générales avec les enfants, rencontres organisées par l'équipe Népalaise, mais doivent s'interdire de visiter les familles une à une.

 

Convocation de l'assemblée générale

 

Si comme le prévoit l'article 9 des statuts, l'assemblée générale peut être indifféremment convoquée par le (la) président (e) ou le (la) secrétaire, il est impératif que l'ordre du jour puisse être examiné au préalable par l'ensemble des membres composant le bureau.

 

Cadeaux aux enfants et aux familles

 

Nous savons qu'ils feront toujours plaisir et donc qu'ils seront toujours les bienvenus. Mais DHRUBATARA s'ait constituée afin de faciliter et globaliser les échanges, tant sur le plan financier que sur le partage des expériences. Dans ce cadre, il ne sagit pas pour nous d'imposer un modèle, ni une ligne de conduite.

Chacun restant libre de vivre, d'exercer et d'assumer les relations qu'il entend mener avec l'association, avec les enfants, avec les familles de l'enfants selon ses moyens et en fonction de ce qui lui dicte sa conscience.

Cependant, à travers les parrainages que nous faisons, nous n'avons qu'un but : permettre à de enfants d'acquérir les bases éducatives minimales. L'école c'est la liberté à court et long terme et ce en rapport à l'aliénation que constituent les aides, les subventions, les allocations et cadeaux en tout genre.

La valeur se mérite au résultat de l'effort et ce n serait pas apprendre à ne compter que sur soi-même que d'arriver à Katmandu les bras trop chargés de cadeaux. Nous ne devons pas perdre de vue que l'assistanat conduit à la précarité

Notre objectif, à travers l'éducation, c'est de donner aux enfants des racines et des ailes pouir leur permettre de prendre leur envol et non pas leur apprendre à attendre le père Noël.